Les Jeunes MR de Bruxelles-Ville appellent à une réflexion approfondie sur la nouvelle prison de Haren

Communiqué de presse des Jeunes MR de Bruxelles-Ville - 2 octobre 2015


En 2008, le gouvernement fédéral de l’époque avait adopté le Masterplan 2008-2012 pour une infrastructure carcérale plus humaine, dans le but de répondre à la problématique de la surpopulation dans nos prisons. Ce plan prolongé jusqu’en 2016 prévoit notament la construction d’une méga-prison visant à remplacer les prisons de Forest et Saint Gilles, avec une capacité de 1190 détenus à Haren (qui relève de la Ville de Bruxelles).

Tout en reconnaissant la nécessité de s’attaquer à la surpopulation carcérale et de rendre les conditions de détention plus humaines, les Jeunes MR de Bruxelles-Ville expriment leur inquiétude par rapport à la mise en œuvre précipitée de ce projet qui risque de ne pas apporter une réponse appropriée aux problèmes auxquels se confrontent nos prisons et qui semble ignorer les nombreuses critiques venant autant des acteurs du monde judiciaire, que des Harenois mais aussi des différentes associations et comités de quartier.

Nous lançons aujourd’hui une campagne mettant en avant les différentes problématiques soulevées par ce projet qui méritent une réflexion plus approfondie. Le fait que l’avis positif de la Commission de concertation rendu en juin 2015 s’assortit de nombreuses conditions tant sur le permis d’urbanisme que sur le permis d’environnement confirme cette nécessité. De plus, cette prison surdimensionnée représentera une charge pour le budget de la Ville de Bruxelles, notamment pour le CPAS, étant donné que les détenus auront la possibilité d’y demander des aides sociales, et pour la zone de police vu les coûts supplémentaires liés au transfert des détenus. Nous estimons que le déplacement de la charge à travers la fermeture des prisons de Forest et Saint-Gilles vers la seule commune de Bruxelles-Ville n’est pas acceptable et serait intenable à long terme.

Nous craignons également l’impact que la prison aurait sur la mobilité et le cadre de vie des Harenois. Etant donné l’ampleur du projet et l’impact qu’il aura sur la commune, entendre l’avis des Harenois est pour nous extrêmement important. Il faut savoir que la construction de cette prison risque de détruire irrémédiablement la biodiversité de cet espace vert unique si cher aux habitants de la commune, ainsi que le sentier très fréquenté de Keelbeek, qui relie Haren à Diegem. Ce projet risque également d’aggraver les problèmes de mobilité, car la circulation dans cette zone est déjà assez encombrée et qu’en plus on va demander aux riverains de contourner cet immense ensemble que sera la prison de Haren.

Enfin, la méga-prison de Haren nuira au bon fonctionnement de la justice. Le projet prévoit un nombre croissant de places pour la détention préventive (612), alors que la prison devrait être la solution de dernier recours. Le régime de la détention préventive demande de nombreux mouvements et il est illogique de demander aux juges d’instruction ou aux avocats de faire des trajets de 15km entre le Palais de Justice et la prison sur des axes routiers déjà saturés. Les avocats risquent également de devoir privilégier la consultation des dossiers au Palais de Justice avant les audiences à leurs entretiens avec les détenus.

Pour ces raisons, les Jeunes MR de Bruxelles-Ville disent NON au projet actuel, tout en soutenant un projet muri, développé en concertation avec les acteurs du monde judiciaire et associatif ainsi que les habitants.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante jmrbxlville[AT]gmail.com
(source : https://www.facebook.com/jmrbxlville/)

Portfolio

Soutenez-nous !

Soutenez les recours et les actions en justice ! Les dons sont nécessaires pour avancer !
Envoyez vos dons sur le compte "Keelbeek en justice" : BE 35-973140960-737 avec la mention "don recours contre prison".
Merci !

RSS

Suivez l'actualité de l'observatoire en vous abonnant aux flux RSS